Pétition: Justice pour Vita’…

Cette énième pétition, allonge la liste des maltraitances faites à nos amis les animaux. Le laxisme, quand il s’agit se retrouver les auteurs/barbares, est à l’image de la déliquescence de notre pays et, de la justice à deux vitesses quand cela concerne un simple citoyen. Il reste la colère et l’engagement de tous, pour faire bouger les choses, si cela est encore possible..

A l’attention : du Procureur de la République

Une justice pour Vita

La France protège les mafieux et les victimes n’ont que leurs yeux pour pleurer.
Des gendarmes peu motivés et une enquête bâclée.

Mr le Procureur de Montpellier, Mr le Président de la République, Madame la Garde des Sceaux, ou toutes personnes souhaitant répondre à mon appel pour que justice soit rendue.
Dans la nuit du 10 au 11 mai 2017, Vitamine surnommée Vita, une jument en retraite de 33 ans a été atrocement torturé sur la commune de Villeneuve-Les-Maguelone : une oreille coupée nette, un morceau de peau de la cuisse arrachée, un œil crevé. La jument a été également victime de coups de batte de baseball, on suppose pour pouvoir la mettre plus facilement à terre (garrot enflé et bleu).
Une bande de sauvage avec leurs chiens, qui méritent la prison ferme (mineur compris). Cet acte de cruauté gratuit ne doit pas rester impuni.

Une plainte a été déposé, mais la gendarmerie n’a jamais voulu prendre la plainte pour acte de cruauté. La gendarmerie a préféré qualifier la plainte d’acte involontaire, malgré ma désapprobation et les traces flagrantes d’acte de cruauté commis par l’homme.

Honteux de voir le laxisme de la gendarmerie dans cette affaire.
Les gendarmes m’ont très clairement avoué que cette affaire n’était pas leur priorité, et que j’étais une enquiquineuse pour vouloir rendre la justice pour ma jument…. Tout simplement inadmissible.

Ce n’est qu’un cheval, m’a-t-on dit.
« Oh oui, Monsieur le gendarme, ce n’est qu’un cheval, mais c’est mon cheval, mon amie, ma Vita, qui fait partie de ma famille, qui a toujours été traité avec respect, et qui ne méritait pas de mourir dans de telles souffrances pour amuser des barbares ».

Nous sommes victimes d’injustice, et il faut laisser ces barbares impunis, sous prétexte que la gendarmerie prétend avoir mieux à faire ?

J’ai besoin de votre aide, de vos signatures, pour appuyer ma demande au procureur de Montpellier, afin de requalifier cet acte pour acte de cruauté envers un animal domestique, et faire bouger les forces de l’ordre qui font preuves de laxisme. Une enquête de départ bâclée.
Je suis certaine que si Vita avait été la jument de Mr Macron, ou une autre personne importante, les bourreaux auraient été trouvés sous trois jours. Malheureusement pour Vita, je ne suis qu’une simple citoyenne qui paie ses impôts, et l’enquête est au fond du tiroir à droite.

La justice n’est vraiment pas équitable pour tout le monde.
A ce jour, Sans réponse judiciaire de la part du maire de la commune, de la gendarmerie, des municipaux, du procureur de Montpellier, du préfet de Montpellier. Pourtant sollicités.

D’autres animaux sur la commune ont déjà été victimes de ces actes de barbarie quelques années auparavant, chèvres, bouc noyé dans l’étang après avoir été torturé…
Quand la justice arrêtera-t-elle de faire l’autruche pour protéger la population, leurs animaux et leurs biens ?

On donne raison à la racaille, la laissant tranquillement continuer ces barbaries ? Mais où est la justice ?
Les forces de l’ordre d’aujourd’hui sont-elles capables de faire régner l’ordre au sein de la République Française, qui baigne dans l’insécurité ?  Sont-elles capables de protéger la population, leurs animaux et leurs biens ? Possèdent-elles les vraies valeurs de la justice ?

Absence de réponse judiciaire, et enquête bâclée, pourquoi ? La peur des gendarmes d’affronter la racaille ? C’est ça, la justice d’aujourd’hui ?

C’est à çà que servent nos impôts ? Pour former des gratte-papiers, refusant de prendre les plaintes et bâcler les enquêtes ?
Oui, je suis en colère contre la justice !

RENDRE JUSTICE POUR LES SOUFFRANCES DE VITAMINE EST IMPERATIF !
Des leçons doivent être données pour que ces actes de barbaries cessent.

Hommes de Lois, je sollicite votre attention pour mettre tout en œuvre pour faire cesser ces actes de barbaries et maltraitances, des peines exemplaires doivent être exigées pour que cela cesse.

SIGNER LA PETITION

Pour la création d’un numéro d’urgence unique en France contre la maltraitance animale (Déjà 80.000 signatures)

Chasse : pour une visite médicale obligatoire !

Pour un débat national sur l’expérimentation animale

Stop au commerce de l’ivoire dans l’UE

Etc, etc, etc….

23 commentaires

  • sombre

    Je vais signer la pétition mais j’aimerais rappeler que la première forme de maltraitance envers les animaux : c’est encore l’élevage destiné à la consommation de viande.

    < Que cette élevage soit industriel ou non. >

    Que les arguments des pro-éleveurs, suivis par de nombreux consommateurs afin de se donner bonne conscience, affirme qu’on puisse « tuer gentiment » … n’est jamais qu’un oxymore.
    [ Ont ne traite pas bien ceux qu’on va faire tuer ]
    Ce ne sont que des considérations visant à masquer le lien plus ou moins direct qu’à le consommateur entre son achat de viande et la mort d’un animal.

    Qu’on me cite une forme de maltraitance plus à propos que : l’égorgement, l’éviscération, le dépècement et le découpement d’un être vivant.

    • Naao

      Ouai…. mais non.
      Je suis d’accord un peu, mais pas tout à fait.
      Les carnivores sauvages n’ont aucune malveillance ou psychopathologie en eux, ils ne tuent pas par méchanceté. La prédation n’est pas de la maltraitance.
      La consommation de viande ne me dérange pas plus que ça, mais effectivement, aujourd’hui tout le monde en abuse, et garde ses mains bien propres en faisant faire le boulot par les abattoirs. Là en revanche je bloque.
      Alors quand je vois sur le portail de la SPA, des posters: « stop à l’abattage rituel » mais rien concernant l’élevage en batterie, ou les abattoirs, je vrille.
      Parce qu’il faut pas oublier que SPA + fourrière = rafle de chiens errants, séquestration arbitraire, mutilation (castrer c’est mutiler), et euthanasie si personne n’a adopté la pauvre bête avant un certain temps, les soit-disant protecteurs des animaux, mon cul.
      En plus loup = canis lupus // chien = canis lupus domesticus => la seule différence entre les deux c’est la subordination à un maître. Les chiens errants, donc sont des loups, supposés espèce protégée.

      Et l’égorgement, n’en déplaise à certains, c’est quand même une mise à mort rapide et quasi indolore (En quelques secondes, le cerveau n’est plus irrigué, et les sensations disparaissent.)
      L’éviscération, le découpage, et dépeçage d’un animal déjà mort ce n’est pas non plus de la maltraitance, contrairement à ce qu’à subit cette pauvre jument, qui semble-t-il a été torturée par des sous-hommes, que selon moi il ne faut pas dénoncer à la police, mais ouvrir en deux du cul à la glotte, dépecer vivants et couvrir de sel, ou empaler en place publique (là, j’avoue c’est de la maltraitance, mais bon.)

      De toutes façons on est en 2017, la police n’est définitivement plus que le bras armé de la mafia d’état, et son boulot et de nous faire fermer nos gueules et payer nos impôts. Pour traquer les pédérastes, les violeurs et autres psychopathes, ils n’ont pas le temps. Par contre pour filer des PVs d’excès de vitesse ou de parking, ils sont légions….

      • sombre

        « Les carnivores sauvages n’ont aucune malveillance ou psychopathologie en eux, ils ne tuent pas par méchanceté. La prédation n’est pas de la maltraitance »
        L’humain n’est pas carnivore.

        « Alors quand je vois sur le portail de la SPA, des posters: « stop à l’abattage rituel » mais rien concernant l’élevage en batterie, ou les abattoirs, je vrille. »
        Il n’y à pas de distinction à faire : une mort est une mort. Le reste n’est qu’une forme de dissonance cognitive avancé qui se transforme dans le langage en un discours visant à se dédouaner de la responsabilité à manger des produits d’origine animale.
         » Je mange de la viande mais j’aime les animaux ». Lorsqu’on est spéciste, la phrase à du sens.
        Lorsqu’on ne l’est pas, cela nous parait aussi incohérent que  » je viols les femmes mais je les aime »  » Je respecte la vie mais je tue des gens » etc …

        « Et l’égorgement, n’en déplaise à certains, c’est quand même une mise à mort rapide et quasi indolore (En quelques secondes, le cerveau n’est plus irrigué, et les sensations disparaissent.) »
        Il ne s’agit pas de savoir si la mise à mort est lente ou pas : ce n’est pas le sujet principal.
        Si on vous apprend qu’un humain s’est fait égorger, vous ne seriez pas enclin à approuver si son tueur est habile dans le maniement du couteau. C’est parce que la plupart des personnes sont spécistes qu’elles préfère détourner la question vers des sujets annexes et ainsi partir dans des combats ridicule  » La viande oui ! mais attention pas l’industriel ». Il n’y a aucune différence majeur dans la mort d’un animal élevé en batterie ou en plein air. Le résultat est le même : il meurt.

        Si vous arrivez à avoir pitié de cette animal violenté, pourquoi ne pas avoir pitié des milliards d’animaux qui vont subir un traitement équivalent / pire ? Ce sera tout. J’espère que vous comprendrez le fond de ma pensée.

      • Naao

        Je comprend bien le fond de votre pensée, je souligne juste le fait que torturer et assassiner un être vivant est complètement différent de le tuer pour le manger.
        L’homme carnivore ou pas, c’est a voir, si biologiquement il semble qu’effectivement nous soyons conçus pour manger essentiellement des fruits, des insectes et éventuellement de petits animaux/poissons, il n’en reste pas moins que l’on a intégré la viande dans notre alimentation. Je pense simplement que dans la mesure ou il a prit l’habitude de manger de la viande il devrait commettre le meurtre nourricier lui même (celui qui mange de la viande), ça limiterai surement sa consommation.
        Aimer les animaux et manger de la viande n’a rien d’incompatible. comment pourrais-je aimer les carnivores si je considérais la consommation de viande comme un crime ?
        Je ne suis pas encore végétarien, même si je ne cours pas après la viande, et je vis avec des carnivores (de type canis et felis), avec qui je partage mes repas, mon toit et ma paillasse. Ça ne m’empêche pas d’aimer les herbivores en vie :)
        Mais je vois rouge quand sur le présentoir du véto je vois des friandises végétariennes pour chien, faut arrêter les conneries à un moment.
        Et comme dit les soit-disant amis des animaux qui les raflent, les séquestrent et les mutilent pour leur bien…
        La différence entre un animal élevé (en batterie ou pas d’ailleurs)et mangé, et un animal sauvage victime de la chasse est sa vie. Vivre sa vie à sa place dans la nature et se faire manger par un prédateur, ou dans un camp de concentration en attendant d’être bouffé c’est pas la même chose.
        Si cette pauvre jument avait été tuée sans torture par des affamés et mangée, Je pourrais le comprendre, même si évidemment pour sa famille, ça resterait horrible.
        La on parle d’une bande de tarés finis à la pisse qui ont tabassé, mutilé et massacré cette pauvre bête.

        Quant-à être spéciste… Si on m’apprend qu’un être humain a été égorgé par un autre, ça ne me choque pas plus que si on m’apprend qu’un moustique a été écrasé. D’ailleurs si je trouve celui ou celle qui à empoisonné je ne sais combien de chats dans mon quartier au printemps parce qu’ils gigotaient pendant les chaleurs, il y’a de bonne chance qu’il se fasse découper avec une lame rouillée et retourne illico à la chaîne alimentaire.
        Je suis misanthrope, et même si j’essaie de rester altruiste, la seule espèce que je considère comme inférieure est l’espèce humaine, qui se prétend au somment de la chaîne alimentaire alors qu’elle en est le trou du c… chasser au rayon boucherie et faire planquer son cadavre sous une tonne de caillasse pour pas laisser sa viande morte aux charognards à qui elle revient de droit, ça a tendance à me faire vomir.

      • sombre

        « Je comprend bien le fond de votre pensée, je souligne juste le fait que torturer et assassiner un être vivant est complètement différent de le tuer pour le manger. »
        -L’action est différente oui. La finalité est la même par contre : il meurt.

        « L’homme carnivore ou pas, c’est a voir, »
        – Non c’est tout vu je t’assure ^^ nous sommes omnivore. Nous avons la possibilité depuis 1948 (culture de b12) de vivre sans consommer de produit d’origine animale en ayant à notre disposition tous les nutriments essentiels à notre vie. (La b12 est d’origine bactérienne).

        « Aimer les animaux et manger de la viande n’a rien d’incompatible. comment pourrais-je aimer les carnivores si je considérais la consommation de viande comme un crime ? »
        – C’est pour ça que je dis que tu à une vision spéciste de la vie. Ne le prend pas mal : c’est le cas de la majeur partie de la population ; et c’est une forme de conditionnement qui n’a rien de naturel.
        Je me moque que la gazelle soit un herbivore chassé par des carnivores par exemple : je n’interviendrais pas par respect justement. Le carnivore à bien le droit de vivre … seulement le carnivore n’élève pas ses proies et il chasse pour se nourrir sans avoir aucune alternative végétales. Ce n’est pas le cas de l’humain.

        « Je ne suis pas encore végétarien, même si je ne cours pas après la viande, et je vis avec des carnivores (de type canis et felis), avec qui je partage mes repas, mon toit et ma paillasse. Ça ne m’empêche pas d’aimer les herbivores en vie :)  »
        – J’espère que tu le deviendra. C’est un bon pas vers le véganisme :) Actuellement, je dirais que oui tu aime les herbivores : mort dans ton assiette. Tu aime certainement, sincèrement cette fois-ci, ton chien et ton chat. Lorsque tu comprendra que tu ne porte pas la même considération aux animaux selon leurs espèces j’espère que ça te fera un déclic et que tu changera d’alimentation !

        « Mais je vois rouge quand sur le présentoir du véto je vois des friandises végétariennes pour chien, faut arrêter les conneries à un moment. »
        – Tu devrais plus te renseigner. Ce dont ils ont besoin : ce sont des nutriments. Si les nutriments sont présent et équivalent en qualité, alors il n’y a pas de raison de penser que c’est une connerie … au contraire même. Ont peux trouver l’information facilement sur le net. (animaux de compagnie végane alimentation etc…)

        « Si cette pauvre jument avait été tuée sans torture par des affamés et mangée, Je pourrais le comprendre, même si évidemment pour sa famille, ça resterait horrible. »
        – Moi je ne pourrais pas le comprendre. Si tu dois commettre un délit pour te nourrir, ce qui est déjà très peu probable en 2017 en France, autant commettre un vol à l’étalage. Avoir faim ne justifie pas de devenir un connard.

        « Quant-à être spéciste… Si on m’apprend qu’un être humain a été égorgé par un autre, ça ne me choque pas plus que si on m’apprend qu’un moustique a été écrasé.  » « Je suis misanthrope »
        – Je voie. Alors en effet je vais avoir du mal à essayer de te convaincre en prenant l’exemple humain / animal. Pourtant, peux être que tu tiens encore à ton existence ? Aussi, comme déclencheur pour devenir déjà végétarien, tu pourrais essayer de te dire  » et si j’étais à la place de l’animal » ?

      • Naao

        « L’action est différente oui. La finalité est la même par contre : il meurt. »
        La finalité n’est pas du tout la même, dans un cas il finissent en repas dans l’autre en défouloir pour psychopathes.
        Quand on tue pour tuer, pour exercer un pouvoir de vie et de mort sur autrui, c’est complètement différent de quand on tue pour se maintenir en vie. (Et encore une fois, je sais bien qu’on est loin de la survie puisque même un gréviste de la faim n’arrive pas à crever, on le nourrit de force, mais ça reste alimentaire)

        « Tu devrais plus te renseigner. Ce dont ils ont besoin : ce sont des nutriments. Si les nutriments sont présent et équivalent en qualité, alors il n’y a pas de raison de penser que c’est une connerie … au contraire même. Ont peux trouver l’information facilement sur le net. (animaux de compagnie végane alimentation etc…) »
        NON ! NON ! et RE NON !
        Mes chiens ont des griffes et des crocs, pas des petites mains pour faire du feu et faire cuire des tartes aux pommes.
        Faire manger de la viande aux vaches, on a vu le résultat. Vouloir forcer un carnivore/charognard à devenir vegan, c’est n’importe quoi.
        Mes chiens et chats sont nourris à la viande crue exclusivement, du coup les chats ne me ramènent pas de souris pour se la péter, quand ils en choppent une ils la mangent, même quand une maman en rapporte une à ses petits pour leur apprendre à chasser, une fois qu’ils l’ont tué, ils la mangent.

        « il chasse pour se nourrir sans avoir aucune alternative végétales. Ce n’est pas le cas de l’humain. »
        Si je suis ton raisonnement, ils ont une alternative, grâce à « super vétolab veganfood for dogs TM », et donc il faut apprendre aux carnivores à utiliser internet pour trouver un substitut végétal à leur alimentation naturelle.

        « Actuellement, je dirais que oui tu aime les herbivores : mort dans ton assiette. »
        J’aime mes chèvres et mes poules aussi sincèrement que mes chats ou chiens, je ne dors simplement pas avec parce qu’elles chient au lit :)
        Et je m’en veux de les garder enfermées dans un enclos, tout comme je m’en veux d’empêcher mes chiens d’aller où bon leur semble pour éviter qu’ils ne se fassent rafler par la fourrière ou enlever et revendre par un enculé.
        Je m’en veux même de tuer les tiques ou les puces que je leur retire, alors pour alléger ma conscience je les mange plutôt que de les brûler (sauf quand elles sont déjà pleines de sang parce que là, ça à l’air trop dégueu même si c’est surement beaucoup plus nourrissant.)

        « Aussi, comme déclencheur pour devenir DEJA végétarien, tu pourrais essayer de te dire » et si j’étais à la place de l’animal » ? »
        Alors en plus faudrait que je devienne carrément végétalien ?
        C’est criminel d’après toi de manger un œuf non fécondé de poule ?
        Je pique les œufs à mes poules plutôt que les laisser pourrir, mais je leur cultive des céréales pour avoir aussi de la nourriture à partager avec elles..
        Ou de boire du lait ? je trait ma chèvre ici et là sans lui retirer ses petits avants qu’ils n’arrêtent de téter, ça me laisse pas beaucoup de lait, et je ne vais pas virer les petits pour en avoir plus, mais c’est quand même délicieux le lait de biquette, ou un petit fromage frais de temps en temps. Et puis biquette a trouvé délicieux le mais que j’avais fait pousser pour les poules quand elle s’est sauvée de son enclos, et les potirons et les tomates qui poussaient à coté aussi. Du coup, si l’hiver est long et rude, je pourrais être contraint de manger de la viande à la place de mes légumes alors que ce n’est pas prévu à la base :)

        Et donc si j’étais à la place de l’animal sauvage, ben je me méfierai des prédateurs, et me sacrifierais si je suis vieux ou boiteux pour que les petits en bonne santé puissent s’échapper, grandir se reproduire et vieillir.
        A la place de l’animal « domestique », ben je me tirerais de mon enclos des que possible pour bouffer les tomates de mon geôlier au risque de finir dans sa gamelle.
        Et si j’étais à la place du végétal, ben je prierai pour que les gros carnivores se multiplient pour bouffer ces connards de bipèdes qui me mutilent à coups de tronçonneuses ou de broyeuses parce que mes branches poussent trop près de leur routes, ou qui me taillent et ligaturent pour que mes fruits soient plus faciles à cueillir.

        Honnêtement il y’a plus de chances que je finisse cannibale que végétarien.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    et une expédition punitive ?

  • engel

    « A l’image de notre société et de sa déliquescence. »
    ….Provocation !!!

    Panurgie va encore venir nous expliquer, que nous ne sommes que des benêts, moutons sectaires enclins au sensationnalisme.

    « Ceci n’étant qu’un acte isolé, il est malhonnête de la part des moutons enragés d’en tirer une conclusion sociétale générale. Car de tout temps il s’est trouvé…, patati et patata… » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Voltigeur Voltigeur

      Il faudrait lister TOUS les « faits divers » concernant ce que des individus peuvent accomplir comme « exploits horribles » dans le domaine de la maltraitance et, sans surprise on parlerait plus de régression, que de déliquescence. Et nul doute que ces comportements lâches et barbares, vont trouver leur place dans le DSM V des maladies mentales. On trouvera bien un psychotrope pour soigner ces comportements, pour le plus grand bonheur de Big Pharma et des psychiatres…. Voir la vidéo postée par Grand Marabout https://www.youtube.com/watch?v=zqmDxjBAomI (vont pas cracher sur 80 milliards de dollars qu’ils se font actuellement, non ?) Presque 3 heures mais à ne pas manquer..

  • engel

    Salut gros,
    « Pessimism-animal » du mardi .https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Purée ça me dégoûte ! Quel monde de dégénéré… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    C’est signé bien entendu.

    Akasha.

  • Leveilleur

    Ce pays comme tant d’autres a hélas beaucoup de chemin à faire pour protéger et développer la compassion envers tous les animaux qui souffrent.

    A mon avis ces tortures sont faites par des jeunes sans cœur et incapables d’apporter de belle chose au monde. Leur souffrance se retourne contre le vivant et la plupart éprouvent du plaisir à faire du mal, mais nous savons qu’ils finissent un jour ou l’autre par devenir des serials killers car c’est bien connu que les sérials killers ont torturé des animaux avant de s’attaquer aux humains.

    Si vous avez des gens qui font du mal à des animaux dans votre entourage, il ne faut pas hésiter à les dénoncer avant qu’ils commettent un jour l’irréparable sur un humain et cela afin de les obliger à se faire soigner.

    Ces gendarmes sont des ignorants incultes qui n’ont pas l’once d’une psychologie, ni compassion et qui ne se rendent pas compte de la gravité de laisser faire de tel actes, car rechercher les coupables de ces atrocités, c’est en même temps ficher d’éventuel futur meurtriers.

  • Isil Isil

    J’espère que sera portée à notre connaissance la suite donnée à nos signatures.
    J’avoue avoir lu l’article en diagonale, pas besoin de trop de détails pour comprendre;
    Svp Dame Volti, gardez un oeil sur cette affaire, je veux que justice soit faite !
    Ravalez vos larmes amis moutons, et soyez prêts pour le jour où une ordure sera à votre portée.

  • Arnaud M

    Sans vouloir être pessimiste, ces faits se développent depuis au moins 2005, dans l’indifférence la plus complète. C’est aussi les cambriolages, les voitures saccagées pour rien, toujours des liens émotionnels piétinés par ceux qui disent « ce n’est qu’un animal, ce n’est qu’une vieille bagnole, ce ne sont que des vieux meubles, ce n’est que… ». Ces réponses non empathiques des gendarmes rajoutent souvent à la détresse.
    C’est tout simplement le respect des autres qui fout le camp, et c’est voulu pour flinguer la société. Evidemment que ce qu’on veut derrière, c’est qu’une partie de la population s’en prenne à l’autre partie, une guerre civile. Depuis plusieurs années cette guerre civile est soigneusement attisée, mais le déclenchement des hostilités n’a pas encore été déclenchée en haut lieu.
    Donc c’est triste à dire, mais pour l’instant, c’est comme tout, il faut être fort psychologiquement et accepter les pertes, elles seront très nombreuses et intenses dans un avenir proche, ça ne va faire qu’empirer, et pour l’instant on ne peut stricto rien faire, à moins d’aimer se battre contre des moulins à vent ou de renforcer son ennemi. Notre société est en train de s’effondrer, il ne sert à rien d’essayer de la retenir car c’est la base qui est pourrie, il faut juste passer ce mauvais cap au mieux que nous puissions faire.

  • Arnaud M

    Quand à lancer une polémique sur la consommation de viande à propos d’un cheval de 33 ans…

Poster un commentaire