Le hamburger végétal qui « saigne » grâce au génie génétique extrême….

Jusqu’où oseront-ils aller dans le génétiquement modifié ? Et cerise sur le gâteau, parmi les investisseurs de Impossible Burger, on trouve Bill Gates, le milliardaire de Hong kong Li Ka-Shing et Googles Ventures qui a essayé d’acquérir l’entreprise en 2015. (voir note en fin d’article). Effrayant !..

Le hamburger végétal de Impossible Foods, contenant un « sang végétal » obtenu par biologie de synthèse. Photo via Forbes

Des documents obtenus par les Amis de la Terre Etats-Unis et le Groupe ETC montrent que le fabricant de l’ « Impossible Burger » n’a pas tenu compte des avertissements de l’Agence de l’alimentation et des médicaments (FDA) sur les risques d’un ingrédient GM.

Les créateurs d’un hamburger à base de viande factice, fabriqué grâce à un ingrédient grandement médiatisé et mis au point par génie génétique, sont peut-être tombés avec leur industrie expérimentale dans le pétrin du système de sécurité alimentaire, jetant ainsi le doute chez les investisseurs de la bulle des foodtechs de la Silicon Valley [1].

Comme le rapportait le New York Times, le 8 août, les documents obtenus récemment de l’Agence de l’alimentation et des médicaments (FDA) révélaient que la firme Impossible Foods, la créatrice de l’Impossible Burger, le hamburger sans viande qui est censé « saigner », avait été prévenue par les responsables de l’Agence. L’entreprise n’a en effet fourni aucune preuve adéquate de l’innocuité d’une protéine obtenue par génie génétique et qui donne au hamburger le goût et la couleur de la viande. Impossible Foods a commercialisé le produit obtenu par génie génétique et destiné à être consommé par le grand public. L’entreprise a pourtant admis en privé à la FDA qu’elle n’avait ni procédé à des tests relatifs à son innocuité ni conçu de tels tests. On peut lire dans les documents obtenus grâce à la Loi sur la Liberté d’information que « la FDA estime que les arguments présentés individuellement et collectivement, n’établissent ni l’innocuité de la protéine SLH (Léhémoglobine de soja) pour la consommation ni ne reconnaisse une innocuité générale ».

Jim Thomas du Groupe ETC précise : « La FDA a indiqué à Impossible Foods que son hamburger n’allait pas satisfaire les normes de sécurité gouvernementales et la firme a reconnu qu’elle ne connaissait pas tous ses composants. Pourtant, elle l’a quand même vendu à des milliers de consommateurs à leur insu. Des entreprises alimentaires responsables ne traitent pas leurs clients de cette façon. Impossible Foods devrait retirer son hamburger du marché, à moins que ou jusqu’à ce que son innocuité puisse être établie par la FDA. Impossible Foods devrait s’excuser auprès des personnes dont elle a peut-être mis la santé en danger. »

Dana Perls, qui dirige la campagne « Alimentation et technologies » des Amis de la Terre Etats-Unis ajoute : « En aucun cas une entreprise alimentaire ne devrait passer outre les avertissements relatifs à la sécurité donnés par la FDA et mettre en danger la santé des consommateurs. La FDA doit être l’instance qui a autorité lorsqu’il s’agit de déterminer l’innocuité ou les risques des aliments. C’est tout ce système règlementaire dépassé qui doit être revu, afin que des entreprises comme Impossible Food ne puissent plus s’auto-règlementer et déclarer que leurs produits sont sans risque. »

Certains produits sont qualifiés par la FDA de produits « reconnus généralement comme sûrs », ce qui permet aux fabricants comme Impossible Food de décider eux-mêmes, sans intervention de la FDA, si leur produit sont sûrs ou pas. Ce processus exige d’informer ni la FDA ni le public. Il peut être employé pour des produits chimiques alimentaires indépendamment des conflits d’intérêts industriels ou pour des produits chimiques qui sont nouveaux et peu étudiés.

Les documents du gouvernement états-unien obtenus grâce à la Loi sur la Liberté d’information par les Amis de la Terre Etats-Unis et le Groupe ETC montrent que les responsables de la FDA ont prévenu Impossible Foods que l’ingrédient essentiel obtenu par génie génétique, la « léghémoglobine de soja » ou SLH, ne pouvait être considéré comme « reconnu généralement comme sûr ». La SLH ou « hème » [2] est une protéine obtenue par génie génétique qui sert d’additif pour donner le goût et la couleur de la viande . Impossible Foods reconnait que cette protéine n’a jamais été très consommée dans les régimes alimentaires humains ni sous sa forme naturelle ni sous sa forme obtenue par génie génétique. Bien qu’Impossible Foods ait fait du battage médiatique sur les propriétés colorantes de sa « hème » obtenue par génie génétique, Impossible Foods n’a pas essayé d’obtenir d’autorisation pour un colorant, ce type d’additifs étant règlementés beaucoup plus strictement.

Lors de discussions avec la FDA, Impossible Foods a aussi admis que jusqu’à un quart de son ingrédient, la « hème », était composé de 46 protéines supplémentaires « fortuites » [3]. Certaines d’entre elles ne sont pas identifiées et aucune n’a été soumise à des tests de sécurité dans le dossier.

Le cas d’Impossible Burger soulève des questions qui dépassent le cas de ce hamburger. Les manipulations génétiques extrêmes de la biologie de synthèse sont aussi mises en cause, en particulier ce secteur high-tech à la mode chez les investisseurs, des aliments « cuve-itariens » (produits carnés ou laitiers et autres protéines animales, cultivés dans des cuves biotechnologiques au lieu de provenir des animaux). Alors qu’Impossible Burger est la tête d’affiche de ces produits issus de cuves biotech, d’autre entreprises comme Perfect Day (lait de vache obtenu par biologie de synthèse) et Clara Foods (blancs d’oeufs obtenus par biologie de synthèse) se dépêchent d’occuper le marché. Il y a une décennie, les agrocarburants étaient présentés comme une solution « technique propre » pour lutter contre les changements climatiques. Aujourd’hui, les investisseurs en capital risque investissent dans les produits cuve-itariens et espèrent faire des profits grâce à l’ « agriculture moléculaire », en misant sur les préoccupations liées au bien-être animal.

Les dégâts causés à l’environnement et la santé publique par la production industrielle d’animaux d’élevage ne doit pas être minimisée. Le succès de hamburgers sans produits animaux, comme le BeyondBurger sans OGM, montre que des substituts aux produits animaux à base de plantes peuvent réussir sans avoir recours au génie génétique.

D’autre part, une étude d’opinion nationale menée par Hart Research en 2013, trouvait que 61 % des personnes interrogées avaient un avis négatif concernant les additifs alimentaires produits par biologie de synthèse. D’autres sondages montraient que les consommateurs désiraient de plus en plus que les OGM soient étiquetés en tant que tels. Pourtant, jusqu’à présent, la majeure partie des entreprises vendant des produits contenant des ingrédients obtenus par biologie de synthèse, y compris Impossible Foods, n’étiquettent ni leur produits ni leurs menus.

Les Amis de la Terre Etats-Unis et le Groupe ETC ont pris contact avec Impossible Foods pour inviter l’entreprise à venir discuter de l’innocuité de son Impossible Burger.

Article de Dana Perls des Amis de la Terre Etats-Unis et Jim Thomas du Groupe ETC.

Les documents officiels concernant l’ « Impossible Burger » sont consultables ici

Pour en savoir plus sur les produits obtenus par biologie de synthèse voir la base de données de SynBioWatch.

Pour en savoir plus sur la biologie de synthèse voir le site des Amis de la Terre :

Article de Dana Perls des Amis de la Terre des Etats-Unis : Bouffe « Made in Silicon Valley », notre nourriture de demain ?

Ecover et son huile obtenue par biologie de synthèse »

Vanilline obtenue par biologie de synthèse

NOTES:

 [1Parmi les investisseurs de Impossible Burger, on trouve Bill Gates, le milliardaire de Hong kong Li Ka-Shing et Googles Ventures qui a essayé d’acquérir l’entreprise en 2015.

[2En fait l’entreprise parle de « hème », mais techniquement, il s’agit de léghémoglobine de soja (SLH), obtenue à partir de levures modifiées par génie génétique. Lorsque la SLH est brisée, elle libère une protéine semblable à de la hème.

[3Lorsqu’Impossible Foods sépare la léghémoglobine de soja des levures transformées par génie génétique, 73 % du produit final est de la léghémoglobine de soja. Par contre, on a découvert 46 autres protéines dans les 27 % restants. D’après le Dr Michael Hansen « Ces 46 protéines n’ont jamais été dans le régime alimentaire des humains auparavant et se retrouvent néanmoins dans l’Impossible Burger sans qu’aucune étude de risque n’aient été menée pour la protection des consommateurs. » Impossible Foods ne donne aucune explication quant à la présence de ces protéines. Contrairement à ce qui est généralement affirmé, même avec les nouvelles techniques de génie génétique, les résultats ne sont pas entièrement sous contrôle. Il se pourrait bien que ces protéines soient des produits secondaires qui apparaissent durant le processus de façon totalement incontrôlée

Télécharger:

 

40 commentaires

  • sombre

    je me suis pas mal renseigner sur le sujet (c’est une info qui tourne chez les véganes) alors voilà ce que je peux dire.

    Il se profil à l’horizon 2 nouveaux genre de substitut à la viande animal :

    -Celle à base de végétaux.
    Celle d’impossible Foods, par exemple, qui à clairement merdé en sautant apparemment des étapes de validation sur l’innocuité de son produit. C’est pas un scandale en soit, vu l’origine du substitut protéine SLH (Léhémoglobine de soja), malgré l’absence d’étude, y’à peu de chance à ce qu’on conclus que ça soit nocif. C’est du soja quoi …
    Maintenant si en effet , lors du processus il se créer des protéines dangeureuse pour l’homme : pas de bol. Faudra changer la recette.

    – Celle in vitro. Comme Memphis meat.
    Il s’agit de prélever des cellules souches sur des animaux et de les faire se multiplier dans des « couveuse ». Pour la croissance, il faut plusieurs ingrédients. L’un deux , c’est du sérum fœtal de veau.
    .Ce sérum est prélevè au moment de l’abattage d’une vache en gestation (ce qui entraine une mort lente et probablement douloureuse du fœtus).
    Il faudrait 100ml de sérum pour produire environ 1kg de viande in vitro.
    Il faut également des hormones Le sérum de veau fœtal est donc un vrai problème. Il faudrait entre 2 et 6 fœtus (en fonction de leur stade de développement) pour avoir 1 litre de sérum.
    Ils espèrent qu’à terme, il puisse se passer du sérum fœtal. Ce n’est pas encore le cas.

    > Bill Gates à investi dans les deux genres
    (Végétal chez Impossible Burger / In vitro chez Memphis Meat)
    bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/bill-gates-et-richard-branson-investissent-dans-la-viande-du-futur-1244134.html

    Évidemment, le plus écœurant , le plus polluant, le moins sain, le moins éthique … c’est bien sur la viande In vitro.
    Polluant puisqu’il va falloir de l’énergie pour faire croître les cellules souches, ainsi que des hormones de croissance …
    Sains puisqu’on parle de viande : la viande n’est pas sains. Il suffit de se pencher sur les rapports de l’OMS quand à sa consommation régulière : elle est classé comme cancérigène probable. La viande transformé comme cancérigène certains.
    Éthique puisqu’elle implique encore de l’exploitation animale. Sérum, cellule souches.
    Et écœurant parce que… Bha, c’est tout vu.

    Ce site en parle un peu, mais le mieux est de multiplier les recherches : https://troisiemebaobab.com/r%C3%A9ponse-aux-lecteurs-quid-de-la-viande-laboratoire-b9131fb96e31

  • Lilith Lilith

    Consternant!
    d’ici quelques années quand le véganisme sera passé de mode le grand public découvrira avec horreur les dégâts sur l’environnement que c’est zinzins auront fait pour créer de la fausse viande, faux fromage, faux lait ect….

    • sombre

      Ce qui est consternant c’est ta bêtise lilith. Ca fait 50 messages que je post ici pour expliquer que ce qui pollue : c’est justement la consommation de viande.
      Ta toutes les informations ici :
      https://www.viande.info/
      Ou encore en vidéo dans un rapide résumé non exhaustif :
      https://www.youtube.com/watch?v=dSjE8xw_-Dg
      Faut être aveugle pour pas comprendre

      • Lilith Lilith

        Si la consommation de viande et la production de produits laitier a destination de la grande distribution et l’agroalimentaire et les conditions d’élevage sont discutable (je ne cautionne pas), les produits vegans le sont tout au tant t’es tu seulement poser la question comment ces produits sont fabriquer? combien d’hectares de terre et d’eau il faut pour produire du lait végétale de la fausse viande? quel sont les procédés chimiques pour la transformation des dès dit produits alors avant de traiter les gens d’idiot je vous invite a vous renseigner correctement! le veganisme est un mouvement créer de toute pièce par des pontes du marketing, et quand je vous lis me dis que la matrice a encore de beau jour devant elle.

        Perso j’ai fait le choix d’une alimentation / consommation responsable je sais d’où viens la viande mes légumes, je préfère les circuits courts et ne consomme plus aucun produit transformé depuis des année.

        après c’est une question de point de vue je respecte le votre ayez la correction de respecter le mien!

    • blackh

      C’est une aberration qui n’est pas représentative du véganisme.

    • sombre

      @ Lilith Oui. Je sais absolument comment s’est fait. C’est toi qui défend la matrice ma chère mais le plus regrettable c’est que tu semble résolu à ne pas élargir t’es connaissances sur le sujet puisque tu sur-enchéri avec des arguments qui sont faux.

      Il faut énormément MOINS d’eau et de terre pour faire des produits végétaux.
      Avec un peu de logique, on comprend que les animaux d’élevages ont besoin de végétaux pour se nourrir. Avec la même logique, on comprend qu’ils utilise cette nourriture pour vivre et on comprend rapidement qu’ils consomme forcément plus que ce qu’ils peuvent offrir.C’est un principe simple de rendement énergétique : il ne peux exister de production surnuméraire (« Lavoisier : rien ne se perd, tout se transforme… »)

      Si tu parle du lait :
      Sait-tu ce que sont les cellules somatiques ? (Du pus.)
      Sait-tu quel proportion est autorisé dans la loi ?

      Si tu parle de marketing :
      Sait-tu ce qu’est le Fordisme ?
      Sait-tu comment l’industrie de la viande s’en est inspiré ?
      Sait-tu ce qu’est le lobbyisme ? Quel sont les liens entre l’industrie de la viande et l’état ? Imaginais-tu que des lobbyistes font de la propagande jusque dans les écoles primaires ?
      Connaissais-tu les mensonges d’état sur le lait afin de distribuer l’excédent de la production d’après-guerre dans les écoles en faisant croire qu’il était nécessaire au développement?
      Tu n’est pas révolté de voir constamment des publicité à la TV pour des produits d’origine animale?
      Le marketing, tu ne sais pas ce que c’est. En tout cas, tu ne t’indigne que d’un côté et pas de chance : c’est le coté le plus abjecte que tu as choisis.
      Tu à un regard sélectif sur la question. La matrice, t’es en plein dedans.

    • partisan

      Sans la naissance de Donald Watson cette mode n´aurait peut-être non plus vue le jour.
      Au moyen age ils l´aurait bruler.

    • sombre

      @ Lilith Tu est aller fouiller dans les tréfonds d’internet pour trouver cette merde ? lol …
      Je vais pas m’amuser à lister les conneries contenue dans ces liens connu (surtout celui de jfdumas, une sacré tête à claque bien connu qui sort connerie sur connerie)

      Si tu me crois pas, donne moi n’importe quel phrase et je te prouve qu’il dis de la merde. C’est du bull shit de A à Z

  • Naao

    La je comprends pas. Les mecs veulent être végétaliens, mais il leur faut du lait (de soja => déforestation + OGM) et même du sang maintenant.
    La viande du futur c’est celle de Bill Gates l’eugéniste, pas celle qu’il va faire fabriquer en labo.

    • sombre

      @ Naao la consommation de SOJA par les humains : c’est 2% de la production total de soja. Le reste, c’est destiné aux bétails. La déforestation : c’est les carnistes ! pas les végétaliens.

      • Naao

        La déforestation c’es aussi un tas de gros cons, qui font des champs de biofuel ou on consomme 10 calories de pétrole pour faire tourner un tracteur la où l’on en produit 1 seule après récolte.
        Mais s’il te plait cesse d’insulter les gens qui mangent de la viande, la chasse et la production industrielle n’ont rien à voir.
        ET JE TE PARLE DE CHASSE NOURRICIÈRE PAS D’UN PUTAIN DE LOISIR DE VIANDARD !!!!

      • sombre

        @ Naao Et alors, c’est végan le biofuel peut être ? arrête de tout amalgamé. Ça concerne pas les véganes tu met tout dans le même sac. Et si tu veux parler de calorie : les viandards donne à manger des végétaux aux bétails au lieux de le manger directement. C’est 10 calorie de végétaux pour faire 1 calorie animal. On marche sur la tête, non?
        La chasse nourricière, ben ça doit concerné 0.001% de la planète. Sinon tu peux te nourrir autrement

      • Naao

        c’est pour ça que je parle de chasse nourricière et pas de consommation de viande pour le plaisir.
        J’ai pas de voiture, le biofuel c’est pour les gens qui sont pas foutus d’aller à la boulangerie à 500m de chez eux à pieds.
        Et je te parle de chasse pas d’élevage c’est toi qui amalgame tout: pour toi carnivore = connard.
        T’as pas répondu la dernière fois, où je t’ai parlé de manger des œufs NON FÉCONDÉS de poule.
        J’ai jamais dit que ne manger que des végétaux n’était pas suffisant ou sain, mais tu insulte systématiquement les gens qui mangent de la viande.
        Le inuits, d’après toi, ils peuvent être vegan ? sans faire faire des milliers de km à leur bouffe ? là où il ne pousse que quelques phoques/poissons/pingouins ?
        Viande ou pas, la bouffe ne devrait jamais être consommée à plus de 10/20 km de là ou elle a poussé/grandit.
        Et en ce qui me concerne, la bouffe ne devrait jamais être vendue mais juste partagée.

      • sombre

        @ Naao Alors on va la faire courte ;
        – La chasse (nourricière) ça concerne une portion ridiculement faible de la population humaine. Vouloir te focalisé sur ça ne sert à rien. C’est comme si je te parlais de capitalisme et que la seule chose qui t’énerve c’est les parkmètre. On s’en BRANLE. C’est pas réaliste. Pas assez généraliste.

        – Les inuits chasse pour se nourrir. Est-ce qu’ils ont une autre solution ? je sais pas, peut être. Peut être pas. C’est évidemment sans compter les rations alimentaires qu’ils reçoivent par contenaire mais à la limite : on va dire que non il ne peuvent pas. Et alors ? Rien à foutre des inuits ! Ils font leurs vies. Je défend le véganisme, présentement, sur les moutons enragés. Pas les inuits en colère. Vouloir défendre ton steak en prenant en référence le cas atypique de mecs perdu dans le grand nord : c’est osé.

        – J’insulte rarement. La seule chose que je fait c’est défendre et apporter des informations face à une masse de gros beauf traditionaliste qui utilise tous les clichés possible pour continuer à bouffer du boudin. , quitte à faire dans la désinformation.
        Désolé de vouloir apporter un semblant de vérité face à des conneries aberrantes dont tu te fait le rapporteur (NON : c’est pas le soja des véganes qui déforeste l’Amazonie; si tu avais consacré 5 mn de ton temps tu verrais que c’est imputable à la consommation frénétique de viande. Consommation qui nécessite de plus en plus de végétaux pour le bétails. Ça a était dis je ne sais combien de fois mais tu ne retient que ce que tu veux de mes messages visiblement).

        -Je ne me souviens pas de ton message sur les œufs. Qu’il soit fécondé ou pas : un œuf ne t’appartient pas. Tu n’est personne pour le revendiquer. Voilà ma mentalité. Alors tu veux savoir quoi d’autre ? Que les poules sont entassé dans des conditions dégueulasse , qu’elles voient pas la lumières du jour ? Que les poussins mâles sont broyés parce que, une fois adulte, ils ne sont pas aussi rentable que les poules ? Tu connais déjà toutes l’inhumanité qu’il y a dans l’élevage. Alors que ton œuf soit fécondé ou pas : là aussi, on s’en branle parce que la reproduction des poules est généralement par insémination artificielle et que la vie de cette œuf fécondé à était programmé, comme approximativement la date de sa mort.

        -Pour le partage, c’est cool oui. C’est un autre sujet plus large que j’ai pas le temps d’abordé mais je ne peux qu’aller dans ton sens.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Ce que je retiens de votre douce altercation, c’est la phrase de Naao : « la bouffe ne devrait jamais être vendue mais juste partagée ». Si tout le monde raisonnait ainsi la vie sur terre serait un véritable bonheur …

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif M.G.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    A quoi bon vouloir être végétarien si c’est pour singer les autre ? en tout cas beurk caca, jamais je ne mangerai ces saletés là !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • sombre

      Par contre du boudin, fait dans des boyau de porc, là ça va. Quel mentalité de con …

      • Naao

        La mentalité d con c’est de vouloir du sang synthétique plutôt que de manger de la viande.
        L’homme n’a jamais fait mieux que la nature, jamais, et il ne fera jamais mieux. (idem pour la reforestation :) )

      • sombre

        @ Naao Tu peux vouloir le gout d’un steak sans vouloir avoir d’animaux mort. C’est pas à toi de décidé ce qui est con ou pas : Le steak synthétique comme tu dis, lui, n’implique que ta petite personne : pas d’avoir du  » sang sur les mains » , justement.
        Après le reste,  » l’homme na jamais mieux que Blablabla mon cul sur la commode », c’est de la branlette. La nature tu l’encule tous les jours en mangeant de la viande c’est ça que ta pas compris : c’est justement en étant végétalien que ta le moins d’impact sur la faune comme sur la flore.

      • Naao

        Le gout d’un steak c’est celui d’un animal mort, découpé, haché et cuit.
        Vouloir trouver un mélange de plantes qui à le même goût c’est complètement débile.
        J’en ai rien à foutre du gout de mes aliment. Ce que j’attends de ce que je mange c’est que ça me nourrisse.
        J’ai déjà eu un peu faim dans ma vie. Jamais subit de famine, mais ne pas manger tous les jours parce qu’il n’y a pas je connais.
        Manger du riz au riz, avec un œuf dessus quand y’a un œuf je connais.
        Et va dire aux loups/renards/lynx/(insère n’importe quel carnivore) qu’il encule la planète. tiens cadeau:
        http://www.escursia.fr/articles/science-cascade-trophique-au-yellowstone
        https://www.youtube.com/watch?v=Vbp7pqolp3U

        Si personne ne mange de viande les herbivores boufferont toute la végétation.
        Et si on est obligé des chasser des chevreuils pour que la forêt repousse c’est parce qu’on a buté tous les carnivores, et PAS POUR LES MANGER C’EST CA LE PIRE.
        C’est l’activité humaine qui fout la merde, partout, tout le temps, parce qu’on fait plutôt que de regarder.

    • sombre

      @ Naao Au contraire ça à du sens : la plupart des familles élève des petits mangeurs de viande. On est conditionné à avoir l’habitude de certains gouts. Passé à un régime végétalien peux être dur quand on perd certaines saveurs au profit d’autres. De fait, vouloir avoir des produits qui s’en rapproche tout en pouvant être en accord avec ses principes : c’est génial.

      Tu n’est pas un loup. Pas un renard. Pas un lynx. Tu as le choix de faire autrement alors arrête t’es arguments bidons. Les véganes se moque que le lion mange la gazelle mais te prend pas pour un lion pour justifier que tu va faire t’es courses à Super U et remplir ton cadi de viande. Tu a la possibilité de t’en passer : pas eux.

      Arrête avec t’es  » si personne ne mange de viande » … les herbivores sont nombreux parceque c’est l’humain qui les élèves. Ils seraient bien moins nombreux si personne ne manger de viande puisqu’il n’y aurait pas la même demande (demande qui à pour conséquence d’augmenter ou diminuer le nombre de naissance / naissance qui sont majoritairement du à des inséminations artificielle).

      Donc oui, ta conclusion est correcte : c’est l’activité humaine qui fout la merde. Et là où on a le plus foutu la merde : c’est justement avec l’élevage. Élevage qui n’a plus aucune justification logique à notre époque.

      • Naao

        L’élevage n’est qu’une partie de l’agriculture.
        On fout la merde parce qu’on veut bouffer des bananes au pays des patates.
        La nature a toujours donné à bouffé à tout le monde sans demander à être payée. Faut juste prendre ce qui pousse et pas vouloir ce qui ne pousse pas, parce que c’est pas le lieu ou la saison.

        « Arrête avec t’es » si personne ne mange de viande » … les herbivores sont nombreux parce que c’est l’humain qui les élèves. »
        J’ai dit on est obligé de buter les chevreuils parce qu’on a tué les loups. Tu sais l’argument bidon du chasseur sportif pour légitimer ses tirs. J’ai pas parlé des vaches/moutons en camps de concentration, par 200 sur 3 Ha nourris à l’ensilage.
        J’ai jamais cautionné la consommation de viande qu’on a aujourd’hui, bien au contraire, j’ai dit que celui qui veut manger de la viande devrait buter la bête lui même pour avoir le sang sur ses mains à lui, et que ça réduirait surement la consommation.
        Dans l’absolu je suis entièrement contre l’élevage et l’agriculture.
        Chasse/pêche/cueillette , sont les seules pratiques correctes à mon avis. Mais on est en 2k17.
        Jusqu’en 600 environ 90% de la France était recouverte de forêt, qu’on a rasé pour construire des forts et des bateaux pour conquérir le monde, se reproduire, et tout détruire. Du coup y’a plus rien qui pousse, il faudrait des décennies pour que la nature puisse se régénérer assez pour nourrir tout ce tas de cons.
        L’homme est omnivore, pas végétalien. On n’est pas fait pour bouffer du bœuf, je suis tout à fait d’accord, et encore une fois, je cours pas après, moi si’ y’a pas de steak ou de truc au gout de steak j’en ai rien à foutre.
        En ce moment, je me nourris à 80% de patates/mures/quetsches/pommes/champignons. Et des œufs de mes poules, qui vivent en plein air, certes, elles sont enfermées, mais leur enclos les protège un peu des renards. Et leurs œufs ne servent à rien à part à être mangés. œufs qu’évidement je ne prends pas quand elles les couvent.

        95% de la viande que j’achète est pour mes chiens et chats. Ce sont des morceaux « ingrats » que je récupère en boucherie sans quoi ils seraient jetés. Mais bon tu veux que je convertisse mes carnivores au véganisme…
        Je trouve juste abusif de traiter les gens qui ne sont pas végétaliens de cons ou de connards (« Par contre du boudin, fait dans des boyau de porc, là ça va. Quel mentalité de con … »).
        Et vouloir le gout de la viande sans manger de viande c’est de la débilité. Si déjà tu fais l’effort d’être vegan, ben tu te passes de viande complètement, même au niveau du gout.
        Pour avoir vécu en Crête où l’hospitalité est la règle, je peux te dire qu’il y a une différence énorme avec la France pays de la gastronomie.(en France, y’a que les turcs, les arabes et les viticulteurs qui te paient un café/verre de vin quand tu viens leur dépanner leur connexion internet. Les autres ils t’insultent parce que ça marche pas alors que tu viens réparer…)
        La gastronomie, en gros c’est l’inverse de l’hospitalité.
        Plus c’est bon, moins tu partages.

      • sombre

        @ Naao « On fout la merde parce qu’on veut bouffer des bananes au pays des patates. »
        La c’est imputable à plusieurs chose. C’est évidemment l’idéal de manger local et de saisons mais au s’éloigne du steak synthétique (et du véganisme)

         » il faudrait des décennies pour que la nature puisse se régénérer assez pour nourrir tout ce tas de cons. »
        Même à son plein potentiel, elle ne le pourrait pas. Voici quelques chiffres :
        https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1172-nombre-d-animaux-tues-pour-fournir-de-la-viande-dans-le-monde.html
        C’est 1900 animaux tués / seconde.

        « 95% de la viande que j’achète est pour mes chiens et chats. Ce sont des morceaux « ingrats » que je récupère en boucherie sans quoi ils seraient jetés. Mais bon tu veux que je convertisse mes carnivores au véganisme…Mais bon tu veux que je convertisse mes carnivores au véganisme… »
        Ils peuvent vivre avec des alternatives à la viande. Après tu fait ce que tu veux.
        De manière générale, je préfère déjà convertir les maîtres au véganisme …

        « Je trouve juste abusif de traiter les gens qui ne sont pas végétaliens de cons ou de connards »
        Je traite de connards ceux qui sont informés mais qui s’en foute : pour moi ils n’ont pas de cœur. Si on se moque de la souffrance, si on se moque d’avoir du sang sur les mains juste pour avoir 5 minutes de plaisir gustatif : Ouai on est surement un peu un connard.
        Je traite de con (c’est déjà plus gentil) ceux qui sont piégés dans les préjugés les plus ridicule :
        « Mouarf un steak végétal ? Ah non beurk caca » . Par contre, faire cuire sa nourriture dans l’anus d’un cadavre (la dinde à Thanksgiving ?) utiliser des bouts de cadavre d’animaux pour contenir d’autre bout de cadavre, le tout en utilisant le sang d’une bête (le boudin? ) , manger le foie malade d’un animal qu’on à engraisser (le foie gras?) etc … là c’est pas  » caca « ? pour moi oui, faut être con pour avoir cette mentalité.

        « Et vouloir le gout de la viande sans manger de viande c’est de la débilité. Si déjà tu fais l’effort d’être vegan, ben tu te passes de viande complètement, même au niveau du gout. »
        Les gens ne sont véganes parce qu’ils n’aiment pas le gout de la viande, ils le sont parce qu’ils ne veulent pas qu’on tue des animaux (majoritairement). Maintenant si tu peux avoir le meilleur des deux , pourquoi s’en priver ? ça représentera jamais le gros de leurs alimentation mais c’est toujours une saveur différente pour variés les plats.

  • Enki13

    @Naao :
    Mange ta main et garde l’autre pour demains,
    mais surtout ne profite pas de celle des autres…

  • KromoZom KromoZom

    Hey sombre, c’est quoi se prosélytisme vegan à la con.
    Dit toi bien que si les industriels fabriqué toutes ces merdes, c’est bien parce qu’il y a des crétins pour acheter, végan ou pas.
    La nourriture industrielle c’est de la merde, les bobos végan, c’est de la merde, les viandards compulsif, c’est de la merde…
    T’a fait un choix, très bien pour toi, laisse les autres faire le leur MÊME si t’es pas d’accord.
    Y a un paquet de gens qui aimeraient mieux manger mais qui ne peuvent pas.

    Je préférerais manger de la terre plutôt que leur préparations ignoble.
    Dis moi sombre,manger de la terre c’est végan?

    • Enki13

      C’est un hamburger pour futur carnivore repenti …
      ce produit n’est pas destiner a ceux qui ont du cœur ,
      ils auraient l’impression de manger un mammifère…

    • sombre

      @ KromoZom Ça s’appelle de l’intelligence. Ça s’appelle de l’éthique. Faut être équiper mais ça ce travail pas d’inquiétude.
      Leurs choix n’implique pas que leurs personnes, mais celles de milliards d’animaux.
      Aucune raison que je reste inactif ni que je leurs fasse remarquer qu’ils sont dans l’erreur.
      C’est le même principe quand tu parle politique : tu sais que y’a des gens qui sont des moutons, et tu leurs en apprend. Pourquoi tu ne t’applique pas à toi même tes principes en te disant  » j’ai mon opinion, ils ont la leurs, je les laisse faire et j’arrête de luter? « .
      Quoi qu’il en soit, si ça t’insupporte : va voir ailleurs.

      • KromoZom KromoZom

        Non non non, tu ne donne pas ton opinion, tu dis que ceux qui n’ont pas le même que toi sont des cons, abrutis…
        J’y vois une grosse différence.
        Réponds pas, je m’en fout.

    • sombre

      Ça s’appelle de la diffamation ça

  • Enki13

    @Naao , putains de chevreuils ou cons d’humains ?
    ———————————————————————————————————————————–
    La déforestation:
    https://www.youtube.com/watch?v=YZVxkniAieM
    ———————————————————————————————————————————–

  • partisan

    Les salauds.
    Zut, ils ont trouvé la recette définitve pour empoisonner les lavés du cerveau à long therme.

    Et pour survivre vu que le tout est en déclin, ils gardent le meileurs pour eux.
    http://www.slate.fr/lien/39711/caca-burger-excrements-japon-sciences

    http://www.20minutes.fr/sante/1673047-20150826-alimentation-matiere-fecale-decelee-quasi-totalite-hamburgers

    Autant rester au bon roti des vieux temps !

  • C’est big pharma qui va se gaver en vendant un max de « gentils dépresseurs. »

    • sombre

      Un lien entre ce steak végétal et des anti dépresseur ? oO

      • sombre

        Ah ouai lol, j’ai lu ce torchon aussi. Ca nous à bien fait marrer quand on est rentrer dans les détails :
         » Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de l’université de Bristol se sont intéressés à 10 000 hommes adultes, dont 311 végétariens et 39 végans »

        De plus, corrélation ne signifie pas causalité. Rien n’est prouvé en gros.

        Par contre l’info à immédiatement était repris dans tout les torchons de ce genre (20 mn, BFM, etc …). Tant que ça peux faire du buzz…

        T’inquiète pas : ils se feront toujours moins de tunes qu’avec les carnistes
        – Antibiorésistance (Ça va couter cher pour soigner une grippe à la con )
        – cancers (comme celui du colon, le plus fréquent en rapport avec la viande)
        – maladies cardio-vasculaires
        – obésité
        – diabète de type 2
        … ni les tonnes de médoc vendu dans les élevages aussi

  • laspirateur

    I LOVE BURGER SHIT!!!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

Poster un commentaire